Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux

Les traitements de l’épilepsie
Si un médecin diagnostique une épilepsie chez un patient, il peut prescrire des médicaments pour diminuer la fréquence des crises et si possible les supprimer complètement. Les médicaments se présentent habituellement sous forme de pilules mais il existe des sirops ou des granulés pour les enfants.

Il existe de nombreux médicaments différents disponibles pour contrôler les crises. Le choix dépendra du type d’épilepsie, du type de crises et de l’histoire médicale individuelle du patient. Il faut savoir qu’un médicament efficace chez une personne peut se révéler tout à fait inadéquat chez une autre.

Il faut parfois un certain temps avant de trouver la dose utile du médicament adéquat chez certains patients. Il est donc important de noter avec soin les crises qui ont lieu afin d’en parler au médecin lors de la consultation suivante.

Parfois les crises ne peuvent être complètement contrôlées par des médicaments. Une augmentation des doses peut ne pas être appropriée même si des crises surviennent encore de temps en temps. En effet, un dosage trop élevé peut parfois provoquer des crises plus graves ou plus nombreuses et aussi causer des effets secondaires tels que vertige et somnolence. Il est important de suivre scrupuleusement la prescription du médecin en ce qui concerne la prise des médicaments, de ne pas les arrêter ni réduire ou augmenter la dose sans son avis.

Pour certains patients, le médecin recommandera l’usage d’un traitement à prendre de manière ponctuelle ou l’usage de médicaments à administrer par voie intrarectale (par l’anus) chez l’enfant en cas de crises trop longues ou trop nombreuses.

Lorsque les crises ne peuvent être contrôlées malgré la prise régulière de médicaments, le neurologue peut dans certains cas et après des examens spécifiques envisager une intervention chirurgicale sur la zone du cerveau responsable des crises.

Une autre intervention s’est développée ces dernières années : la stimulation du nerf vague par un stimulateur implanté au niveau du thorax. Cette méthode peut s’avérer efficace pour certaines de ces épilepsies dites "réfractaires".

Pour plus de détails au sujet des traitements : voyez rubrique "centre de documentation" : résumé de la conférence donnée le 22/02/05 à la Ligue par le Prof. K. van Rijckevorsel sur les avancées thérapeutiques.
Téléchargez aussi notre brochure Lorsque les médicaments contre l’épilepsie ne permettent pas de contrôler les crises,


Vous voulez rester informé, inscrivez-vous à notre newsletter!