Les actualités 2010

Premier Bilan, Traitement par le Docteur M. Ossemmann, président de la LFBE

Le lacosamide ou Vimpat un nouvel antiépileptique !

Le lacosamide (Vimpat®) est un nouvel antiépileptique, produit par la société UCB et remboursé en Belgique depuis le 1er mars 2010. Il est actuellement remboursé chez les patients d’au moins 16 ans, atteints d’une épilepsie focale et ayant déjà eu un traitement avec trois antiépileptiques ayant échoué à contrôler les crises épileptiques ou n’ayant pas été toléré.

L’originalité de cette nouvelle molécule réside en son mécanisme d’action unique sur le canal au sodium au niveau de la membrane cellulaire des neurones.

Les études réalisées chez l’animal montrent que l’association du lacosamide avec de nombreux autres antiépileptiques renforcent le contrôle des crises épileptiques.

Chez l’homme, les études d’enregistrement réalisées sur une population de patients présentant une épilepsie très réfractaire et prenant 1 à 3 autres antiépileptiques, ont montré que le lacosamide induisait une importante réduction de la fréquence des crises avec un délai d’action relativement rapide.

Le lacosamide est habituellement bien toléré. Les effets secondaires les plus fréquemment rapportés sont les vertiges et sensations d’instabilité, ils sont habituellement transitoires. Ces effets indésirables surviennent habituellement lors de l’instauration du traitement et nécessite parfois d’augmenter le délai avant d’augmenter la dose de lacosamide ou de réduire la dose d’un autre antiépileptique.

Le lacosamide paraît être une molécule efficace et bien tolérée. En Belgique, il n’est actuellement accessible que pour des patients ayant une épilepsie focale très difficile à contrôler. Des études sont en cours afin de déterminer s’il est intéressant d’administrer le lacosamide plus précocement dans le décours d’une épilepsie focale.